FOLLOW ME
         

         

Le portrait de Ciya   


Son parcours et sa formation 

Artiste depuis son plus jeune âge, Ciya a commencé par la danse classique, le moderne jazz et s’est ensuite tournée vers les arts du cirque, notamment la contorsion, avant de découvrir à l’âge de seize ans la danse orientale. De suite, le charme s’est opéré. Passionnée par cet art ancestral, Ciya s’est investie et s’est formée en France (par de grands professeurs comme Myriam Douïou, Leïla Haddad, Mayodi) puis jusqu’en  Egypte, berceau de la danse orientale, auprès des plus grands maîtres  (Yousri Sharif, Randa Kamel, Tito Seif, Raqia Hassan,  Gamal Seif, Khaled Seif, Diana Tarkan)

Ciya a intégré plusieurs compagnies de danse orientale,et a fait des représentations dans de nombreux théâtres parisiens:
- la compagnie Afrikori (en tant que danseuse interprète)- spectacle : "Femmes en correspondances orientales", création d'Amavi Madjé. 
 

- la compagnie Es'saada (en tant que danseuse interprète et chorégraphe) - spectacle "Raqs Es'saada", accompagné de l'orchestre El Baladi. 

- la compagnie du grand chorégraphe égyptien Khaled SEIF (danse des folklores égyptiens tels que le saïdi, le gawazee, le khaligi) 

Aujourd'hui, Ciya a créé sa propre compagnie : la comagnie Sheherazade's, avec ses élèves de niveau avancé qu'elle a formé depuis des années.
Plus d'infos sur le site : www.
compagniesheherazades.wifeo.com

Ciya a également dansé dans des événements prestigieux comme pour la famille royale au Maroc, ou pour la famille présidentielle, au Gabon.
Elle a aussi tourné dans le film L'IMMORTEL de Richard Berry (sorti en 2010). 


Ciya avec Kad Merad
 

Son enseignement

Depuis maintenant dix ans, à travers l'enseignement, Ciya a le grand plaisir de transmettre cette passion en donnant des cours et des stages, principalement en région parisienne. En 2015, elle a ouvert sa propre école de danse : l'espace R'Danses, en partenariat avec l'association RDS, située à Montrouge, aux portes de Paris (métro ligne 4 Mairie de Montrouge). A présent, Ciya y donne tous ses cours. C'est un très bel espace dédié à la danse et au bien être.                            
                                                                           

  

Ciya a pour réputation d'être très pédagogue et généreuse dans son enseignement.
Elle attache une grande importance à la technique et à la tenue du corps.
Elle passe beaucoup de temps à expliquer et décomposer les mouvements ou enchaînements et n'hésite pas à aborder des exercices de manière ludique, pour faciliter l'approche des élèves.


La danse orientale pratiquée par Ciya est d'origine égyptienne. C'est une discipline à part entière qui permet la maîtrise approfondie et précise de chaque partie de son corps, grâce à un travail approfondi effectué sur les isolations. La prise d'espace est également étudiée et une grande importance est accordée à l'écoute musicale en cours. La danseuse doit au mieux essayer de traduire la musique avec son corps. On ne danse pas seulement sur le rythme mais aussi "dans le rythme".

Ciya est également pofesseur au sein de la formalisation professionnalisante de l'association Sultana depuis 2012, une formation destinée aux futures professeurs, qui rencontre un vif succès chaque année. Elle y enseigne un module sur les enseignements spécifiques : les stages, le cours partculiers et les cours pour enfants. Il s'agit d'une formation complète, encadrée par six intervenants, choisis chacun pour leurs compétences dans leur domaine. Pour plus d'infos sur cette formation, cliquez ci dessous :

 

   


Son style

Ciya a réussi à faire sa place dans le monde de la danse orientale.
Attirée par les styles égyptiens anciens, Ciya y puise son inspiration et y ajoute sa touche occidentale.
Du mwashahat au sharqui, en passant par les ballets de Mahmoud Reda, Ciya s'en influence pour trouver  son énergie et avoir son propre style.

Sa philosophie

"La danse orientale est une véritable discipline artistique. Elle ne se résume pas à être une simple danse d'animation ou de divertissement. Au contraire, il s'agit d' une danse bien plus créative que ce que l'on pense, très riche, avec des styles variés (sharqui, baladi, percussions, folklores ...) mêlant grâce et émotions. Elle correspond à une véritable culture et a sa propre histoire. C'est une danse d'expression du corps accessible à toutes les femmes désireuses de travailler leur féminité."